ADIF Aisne

Scandaleux : rassemblement de néonazis dans le Jura

pour fêter le 125ème anniversaire d’Hitler
La pieuvre nazie est toujours prête à resurgir. Ci-dessous un article paru sur notre site national : www.unadif.fr

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Communiqué UNADIF - FNDIR du 24 avril 2014 envoyé à la presse nationale


L’UNADIF et la FNDIR CONDAMNENT

A quelques jours de la Journée Nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation, et du 69ème anniversaire de la libération des camps de concentration et d’extermination nazis, l’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus (UNADIF) et la Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (FNDIR) sont scandalisées qu’un rassemblement néonazi ait eu lieu au sein d’un édifice public en France, même si les organisateurs, principalement issus d’Allemagne où ils ont été empêchés de tenir leur réunion, ont usé de ruse pour parvenir à leurs fins.

L’UNADIF et la FNDIR condamnent fermement cette situation, et appellent tous les responsables politiques à faire preuve de la plus grande vigilance pour éviter que de tels évènements, prônant l’apologie des pires moments dans l’histoire de l’Humanité, se reproduisent.

Jean-Marie MULLER, Président de l’UNADIF
François PERROT, Président de la FNDIR

_____________________________________________________________________________

 Et voici le texte de l’article de presse (L’Alsace de ce jour) :

 Samedi soir, le 19 avril 2014, la salle polyvalente d’Oltingue, petit village du Jura alsacien, a été le théâtre d’un rassemblement de 200 néonazis venus fêter le 125e anniversaire de la naissance d’Adolf Hitler.

« On s’est fait avoir et je le regrette » , confiait hier le maire d’Oltingue, André Scherrer. En louant la salle polyvalente de son village pour un dîner d’anniversaire, l’élu ne se doutait pas qu’elle accueillerait quelque 200 néonazis, parmi lesquels « des gens connus et plus que fichés en Allemagne ».

« La salle a été réservée par un Français et un Allemand, pour organiser un repas d’anniversaire. Nous ne nous sommes pas méfiés, ils avaient une allure respectable. » Samedi soir, la petite bourgade du Jura alsacien a pourtant servi de lieu de rassemblement à de nombreux nostalgiques du IIIe Reich – présentés pour la plupart comme des « huiles » des milieux néonazi d’outre-Rhin – venus célébrer à leur manière le 125e anniversaire d’Adolf Hitler, né le 20 avril 1889.

À l’affiche de cette soirée très privée, plusieurs groupes musicaux au nom évocateur et bien connus des mouvances de l’extrême droite allemande. Avec en vedette, le chanteur du groupe de musique néonazi américain, baptisé Blue Eyed Devils (voir encadré). Parmi les participants, une grande majorité de ressortissants allemands et quelques Suisses.

« Pas de trouble à l’ordre public »

« On est loin des simples skinheads. Il y avait là des gens bien connus en Allemagne. » Et visiblement rompus à la clandestinité. Si les organisateurs avaient préféré l’Alsace à l’Allemagne pour plus de discrétion – les rendez-vous de ce type étant sérieusement réprimés outre-Rhin – le rassemblement a finalement été largement encadré par les forces de l’ordre, samedi soir.

Prévenus par les autorités allemandes suite au simple contrôle routier d’un sympathisant d’extrême droite en route pour l’Alsace, les gendarmes alsaciens avaient en effet investi les abords de la salle polyvalente dès le début de la soirée. Une vingtaine d’hommes de la compagnie d’Altkirch et du Psig de Mulhouse sont restés sur place jusqu’à 3 ou 4 h du matin pour éviter tout débordement. « Tout s’est bien terminé. Il valait mieux mettre les moyens au cas où, confie-t-on du côté de la gendarmerie. C’était une soirée privée, on ne pouvait pas l’empêcher. » « Ils ont loué la salle en invoquant une soirée d’anniversaire. Ce qui n’est pas faux car ils fêtaient l’anniversaire… d’Adoph Hitler », déplore un gendarme, rappelant la difficulté à intervenir dans le cadre d’une soirée qui reste strictement privée. « Il n’y a pas eu de trouble à l’ordre public ».

Annoncée d’abord par les médias allemands et suisses alémaniques, puis sur le site militant antifasciste « La Horde », la tenue du concert pour l’anniversaire d’Adolf Hitler a également circulé via les réseaux sociaux, ce week-end, certains internautes appelant à « tenter quelque chose contre cet événement ».

« Dimanche, je suis retourné à la salle à 8 h 30. Il n’y avait plus rien. Tout le monde était parti », explique le maire André Scherrer. Ne restaient plus que des détritus jonchant le parking : paquets de cigarettes, canettes de bière allemandes vides, gobelets en plastique...


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 118640

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSL’association RSSInformations et comptes-rendus divers RSSLIEN vers des Témoignages sur la Résistance, la (...)   ?

Creative Commons License