ADIF Aisne

2016 - MOTION FINALE des Congrès nationaux UNADIF-FNDIR

MOTION FINALE

CONGRES NATIONAUX UNADIF – FNDIR 2016

NEUVY-SUR-BARANGEON (CHER - 18) – Les 3, 4 et 5 JUIN 2016

Nous, Déportés, Internés de la Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (FNDIR) et descendants, membres de l’Union Nationale des Déportés, Internés et Familles de Disparus (UNADIF), réunis en Congrès à Neuvy-sur-Barangeon, les 3, 4 et 5 juin 2016 :

- Rendons hommage aux déportés, internés, fusillés pour faits de résistance de la Sologne et du Berry, et saluons la Fédération nationale des anciens combattants et victimes de guerre André MAGINOT qui accueille nos congrès nationaux dans ce centre d’hébergement de la jeunesse de la Grande Garenne, car fidèle à son idéal de préservation de la mémoire combattante auprès de la jeunesse, elle a créé en 1987 « le prix national de la mémoire et du civisme » afin de valoriser l’implication des élèves et des professeurs dans la visite de hauts lieux d’histoire en France et à l’étranger.

- Prenons, avec chaque ADIF départementale, l’engagement solennel de « préserver la vérité et donner une dimension morale à la mémoire des Déportés et Internés de la Résistance, disparus et survivants », tel que le stipule le préambule du traité de fusion adopté par les assemblées générales extraordinaires du 18 mai 2016, conférant à la FNDIR et à l’UNADIF, le statut d’une association nationale unique dédiée à l’Avenir de la Mémoire de la Déportation Résistante.

- Rappelons avec gravité notre inquiétude au regard des actes barbares perpétrés en janvier et novembre 2015 à Paris et en Ile-de-France, qui représentent dans toute leur horreur, la négation de la personne humaine, et nous engagent plus que jamais, avec la détermination de celles et ceux qui ont connu cet enfer, à poursuivre cet effort inlassable de transmission de la Mémoire de la Résistance et de la Déportation auprès des plus jeunes générations.

- Manifestons notre réelle préoccupation et restons vigilants à l’égard des mouvements nationalistes qui utilisent le populisme sur fond de crise pour donner à leurs intentions une apparence respectable, mettons en garde contre leur accès aux plus hautes responsabilités en France et à l’étranger.

- Attirons l’attention des plus hautes autorités de l’Etat sur l’intérêt d’enseigner l’histoire du sacrifice des résistants déportés et internés libérateurs de notre pays, de requérir leur témoignage et celui de leurs descendants, dans le cadre de la démarche pédagogique engagée par les établissements scolaires en faveur de la citoyenneté, afin de prévenir tout processus individuel ou collectif qui conduirait à des crimes génocidaires, et lutter contre toutes les formes explicites ou non de barbarie, de fanatisme, de xénophobie, d’antisémitisme, de racisme, véhiculées par les réseaux sociaux notamment.

- Adhérons, pour avoir contribué à sa rénovation, à la nouvelle organisation du Concours National de la Résistance et de la Déportation, concours scolaire fondateur de l’éducation aux valeurs historiques, civiques, symboliques, dont l’ambition est de faire partager par tous les élèves de la Nation, issus de toutes les voies de formation, quelle que soit la discipline enseignée, le bien fondé de la défense et de la promotion des droits de l’Homme et des valeurs républicaines.

Revendiquons la création au sein du Ministère de l’Education nationale, partout sur le territoire national, d’un réseau de lieux mémoriels vivants dédiés à l’histoire et à la mémoire de la Résistance et de la Déportation, à l’instar de créations de ce type déjà labellisées.


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 110041

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSL’association RSSNos actions   ?

Creative Commons License