Rêve perdu -par Gisèle Guillemot -85279 Ravensbrück-

mercredi 31 janvier 2018
par  Mireille Legrand

Ce poème figure dans le livret réunissant les textes et poèmes d’anciennes Déportées-Résistantes, qui ont été lus, le 17 avril 2010, alternativement en français, par de jeunes françaises, et en allemand, par de jeunes lycéens allemands, à l’occasion du 65ème anniversaire de la libération du camp de Ravensbrück.

Rêve perdu

« Mon amie »

Elle disait

si je reviens

j’écrirai des romans

elle disait

si je reviens

j’apprendrai le violon

elle disait

si je reviens

j’aurai beaucoup d’enfants

il n’y aura

ni enfants

ni violon, ni roman.

 

 Gisèle Guillemot

 85 279 Ravensbrück

 1811 Mauthausen