ADIF Aisne

Pendant l’appel au travail à Ravensbrück

par Denyse Clairouin -37872- morte à Mauthausen le 11 mars 1945.
Ce texte figure dans le livret réunissant les textes et poèmes d’anciennes Déportées-Résistantes, qui ont été lus, le 17 avril 2010, alternativement en français, par de jeunes françaises, et en allemand, par de jeunes lycéens allemands, à l’occasion du 65ème anniversaire de la libération du camp de Ravensbrück

12.00

Normal 0

21

false false false

FR X-NONE X-NONE

 

 Pendant l’appel au travail

  L’appel
 Le ciel est noir, la terre est noire,

Dur est le gel, lourd est mon cœur.

Tristes victimes expiatoires,

Nourries de haine et de rancœurs.

Nous attendons. L’aube blafarde

Sans cesse creuse nos rangs,

Nul sang ne ranime et ne farde

Ces visages de chiens errants.

 

Reverrons-nous ces jours qu’en rêve

Nuit et jour nous imaginons ? …

Visages aimés, heures brèves,

Un feu, un pain, une maison …

Se souvient-on encore d’elles,

Celles qui paient argent comptant

Pour que la vie soit libre et belle

Et que la France ait un printemps ?

 

Et si nous revenons un jour

Comme un troupeau de spectres hâves,

Affamées de joie et d’amour,

Serons-nous les tristes épaves

Qu’on enfouit sous un sable lourd ? …

 
Denyse Clairouin
37 872 Ravensbrück

Morte à Mauthausen le 11 mars 1945

Ses derniers écrits à Ravensbrück


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 113350

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSTémoignages RSSLa Déportation   ?

Creative Commons License